Dimanche 29 novembre 2020 

1er dimanche de l’Avent

Evangile selon Saint Marc 13, 33-37

L’attente…

Une nouvelle année liturgique s’ouvre devant nous, et l’Avent en est comme la porte. C’est par une exhortation directe que Jésus nous invite à franchir cette porte : «Prenez garde, veillez !» .

Une parabole éclaire ce thème, celle du maître de maison qui part en voyage, confiant tout ce qu’il a à ses serviteurs et laissant son domaine sous le regard d’un portier dont la mission exigeante et enthousiasmante est de veiller jusqu’à son retour. Quelle confiance habite ce maître !

Vivre le temps de l’Avent, c’est accueillir le Sauveur qui vient faire naître en nous une grande espérance. Restons éveillés et prions pour être prêts pour le moment de la rencontre. Dieu n’a pas d’heure dans notre vie de tous les jours, guettons-le ! Il peut aussi nous rejoindre la nuit, c’est-à-dire au cœur de nos difficultés, de nos solitudes intérieures. Il se fait «Emmanuel», c’est-à-dire Dieu avec nous.

En ce monde assoupi dans l’injustice et l’indifférence, Seigneur notre Dieu, ne laisse pas le sommeil nous gagner. Avec toute l’Eglise, faisons de cette attente un temps d’espérance et de joie, un temps qui nous appelle à rester éveillés à l’écoute de la Parole de Dieu pour accueillir l’amour et la miséricorde de Celui qui vient, Jésus et qui nous invite à aimer comme lui.

 Evangile selon Saint Marc 13, 33-37  

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »